« Un chien errant ne mérite-t-il pas le droit à la vie ? » : Une clinique refuse de traiter un chien sans abri

Il y a une semaine, un chiot errant s’était réfugié sur les marches d’un magasin local, attirant l’attention des passants. Le chien semblait en détresse, montrant des signes de malnutrition, rejetant la nourriture et l’eau qui lui étaient proposées et ne bougeant que très peu. Malgré les spectateurs inquiets de Chelyabinsk, en Russie, qui ont tenté de demander l’aide d’un vétérinaire, leurs efforts se sont heurtés à une résistance initiale.

Evgenia, après avoir découvert le sort du chiot, a décidé de demander de l’aide. Elle s’est adressée à la clinique vétérinaire la plus proche, à quelques maisons de là, pour demander au médecin d’évaluer l’état du chien. Proposant de payer la consultation, elle a exhorté le médecin à l’accompagner au magasin. Cependant, le médecin a refusé, ce qui a incité Evgenia à contacter son mari. Ensemble, ils ont transporté le chiot à la clinique, une décision qui s’est heurtée à une hostilité inattendue de la part du professionnel de la santé.

De manière critique, les justifications fournies par le médecin semblaient discutables. Le chiot ne présentait aucun signe de rage et le port de gants de protection aurait pu atténuer les risques perçus par le médecin.

Cela soulève la question éthique de savoir si un chien sans abri et sans propriétaire devrait se voir refuser le droit à la vie uniquement en fonction de sa situation.

 

Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: